Skiatook Lake, Jubert et Séverac : MGBooks

Éditeur : Passage
Broché : 272 pages
A paraître le 22 avril 2021

Envie d’un polar différent ? Ne cherchez plus, vous l'avez trouvé ! En effet, Skiatook Lake réunit tous les codes du genre, les amateurs de polar vont donc se régaler, mais cela va au delà de ça...
Grâce à l'association Oc-Ok (Occitanie , Oklahoma), les deux auteurs ont pu partir 3 semaines à la découverte des Osages, cette tribu amérindienne dont un comté porte le nom en Oklahoma. Benoît Séverac et Hervé Jubert ont rapporté de leur voyage et de cette formidable aventure humaine la matière qui a donné vie à ce polar.

De quoi ça parle ? 

Hominy, Oklahoma, l'Indienne osage Christine Longwalk est retrouvée morte dans une voiture sans conducteur après le passage d'une tornade. Accident ? Enlèvement lié à ses relations avec le Conseil minier ? Jack Marmont, chef-enquêteur de la police tribale, hérite de l'affaire dans un contexte explosif : le gisement de pétrole qui dort sous les pieds des Indiens attise les convoitises, et le projet de parc éolien échauffe les esprits des jeunes activistes de la tribu qui voient là l'occasion de se révolter contre l'hégémonie blanche. Jack Marmont se lance en quête de la vérité.

Le chef enquêteur Jack Marmont, véritable colosse, prend l'enquête très à coeur. D'autant plus lorsque la situation se corse avec la disparition de la soeur de la victime et le corps d'un homme mystérieux -que l'on suppose être le chauffeur de la voiture dans laquelle la victime a été retrouvée- refait surface. 
Jack comprend très vite les énormes enjeux économiques et politiques de cette enquête, et n'est donc pas étonné de ne recevoir aucun soutien de ses pairs. Bien au contraire, ces derniers, lui mettent des bâtons dans les roues, semblant obéir à un intérêt supérieur dont Jack soupçonne l'origine. Fort heureusement une alliée imprévue va aider l'enquêteur dans ses recherches.

Les auteurs ont su décrire à merveille l'atmosphère extrêmement tendue qui règne dans la ville et que la mort de Christine Longwalk vient un peu plus exacerberLe Conseil Minier règne en maître sur toute la région car il gère les compagnies d'extraction, fournit du travail pour les habitants...Mais ce conseil est à la botte du Gouvernement américain qui ne verse que 10% des revenus provenant des extractions alors que les Indiens sont les propriétaires légitimes des sous-sols. Si l'on ajoute à cela un même territoire, divisé en 3 villes qui se jouxtent et qui sont gérées par 3 polices différentes.. 
C'est dans ce contexte que Jack se retrouve à devoir naviguer entre la convoitise des uns, les rancoeurs et la haine viscérale des autres confrontés à l'hégémonie blanche.

La force de ce polar est de combiner une enquête menée tambour battant à cette retranscription de l'univers des Osages et des autres tribus vivant en Oklahoma. Les auteurs nous permettent d'approcher leurs traditions, leurs croyances, de mieux comprendre la difficulté pour ceux qui cherchent à s'intégrer, au risque d'être considérés comme des parias par leur propre tribu en opposition avec ceux qui souhaitent préserver l'identité, l'authenticité de leur peuple. Ils nous expliquent aussi l'enchevêtrement des intérêts économiques et politiques auquel est confronté Jack, personnage très charismatique, dans son enquête. Les représentants des différentes tribus se sentent bien seuls dans cette Amérique de Trump qui n'a que faire des "minorités" ou de leur récriminations. Comment trouver sa place tout en conservant son essence et ses valeurs ? S'intégrer dans la société américaine sans risquer de se perdre ? 

Dans cette quête et préservation d'identité, certains jeunes, issus de la nouvelle génération ont décidé de passer à l'action. De revenir aux sources, aux valeurs ancestrales afin de protéger et perpétuer leurs traditions. Afin également de protéger ces terres sur lesquelles ils se sont installés les premiers et qu'ils voient dépérir sous le coup d'une exploitation à outrance des ressources naturelles. Cette envie d'action se cristallise autour d'un projet de parc éolien qui doit être mis en place et qui, non content de dénaturer le paysage représente un véritable fléau pour la faune locale. John John le fils de Jack Marmont fait partie de ce groupe militant. Dès lors tout au long de son enquête, Jack qui est lui aussi très attaché aux valeurs de son peuple, est tiraillé entre la recherche de la vérité, sa quête de justice et l'aide et le soutien qu'il aimerait apporter à son fils unique dans sa lutte. 

L'autre atout majeur du roman,  est le soin tout particulier qui a été apporté aux personnages, leur psychologie, leur interaction. Tout au long du récit, le lecteur voit évoluer le Chef enquêteur en terrain miné, bien seul face à des intérêts qui semblent le dépasser. Pugnace, viscéralement attaché à ses origines indiennes et voyant son fils bien décidé à perpétuer les traditions, il se lance dans une course effrénée contre la montre pour tenter de retrouver la soeur de la victime et sa famille. Les personnages "secondaires" sont eux aussi soignés.

Les auteurs soufflent le chaud et le froid entre les tensions latentes entre les protagonistes et la sensation d'être en permanence au-dessus d'une poudrière prête à s'embraser. Aucun répit n'est laissé au lecteur qui tourne fébrilement les pages, en s'attendant au pire à chaque instant. Au moment de finir le roman, on se retrouve pantois, après un tableau final rendu palpitant par une nature déchaînée qui s'est mise au diapason de l'action.

Qu'attendez-vous pour foncer chez votre libraire ?


À lire sur le blog : 

A paraître le 03 juin, le roman d'Hervé Jubert chez Syros Fondue au noir (chronique disponible très prochainement)





Commentaires

  1. Très touché par cette lecture attentive et ce retour enthousiaste. Merci à MGBooks, "The" blog!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Auteur à la page #13 : Olivier NOREK

Auteur à la page #1, Frank LEDUC

Tel père telle fille, Fabrice Rose : MGBooks